Groupe Gallimard
 
  Accueil > Actualités > Evènements
Evènements
"P.O.L" présente son film "Editeur" en avant-première
29/09/2017
 
Projeté en avant-première lors des Correspondances de Manosque, le film Editeur, de Paul Otchakovsky-Laurens, plonge au cœur d'une pratique évoquée d'une manière très personnelle et illustre la singularité de ce métier de passion.

 

Un long travelling sur des étagères pleines de manuscrits ouvre le film Editeur, de Paul Otchakovsky-Laurens, présenté samedi matin en avant-première pendant les Correspondances de Manosque (20-24 septembre).

 



Pour l'annoncer, le fondateur des éditions P.O.L explique : «Depuis plus de quarante ans maintenant, j'exerce un métier passionnant, celui d'éditeur de littérature. J'ai voulu raconter mon métier et, surtout, pourquoi, comment ? Ce film est la reconstitution d'un itinéraire, avec ses péripéties ordinaires et ses moments forts, c'est d'abord une interrogation face à une pratique qui me reste encore très obscure... ».

 

 

Une vision subjective, expérimentale

Côté distribution, des écrivains de la maison ont été appelés à jouer les figurants (Olivier Cadiot dans un rôle de méchant, Marie Darrieussecq...). Les collaborateurs de P.O.L apparaissent aussi, au premier rang desquels Jean-Paul Hirsch, transformé en avocat. Le film évoque en effet les embûches rencontrées sur le chemin (procès perdu, pression des banquiers qui «veulent vendre la maison»). Il intégre aussi, par le truchement de personnages de fiction, la parole des auteurs, ceux dont on accepte la copie comme ceux qui essuient un refus. 

 

Paul Otchakovsky-Laurens défend une pratique «subjective, expérimentale» de son métier, dont le crédo pourrait être, selon sa propre formule : «La vérité est une forme». Un métier par lequel il tente de «trouver ses mots à lui à travers ceux des autres». Sa maison reçoit 3 000 manuscrits par an, et leur découverte reste «un moment extraordinaire».  

 

L'éditeur sait se moquer de lui-même, évoquant «sa pulsion d'exclusivité». Et il rend hommage à quelques figures de la profession qui ont marqué ses débuts, notamment Christian Bourgois, Jean Cayrol, ou les auteurs Jean Reverzy et Marc Cholodenko. Sans oublier de mentionner les jalons d'une longue carrière qui passe par Flammarion et Hachette.

 

 

Une poupée omni-présente

 

La dramaturge Gisèle Vienne a participé au film, en créant notamment une poupée à l'effigie de Paul enfant, très présente, pour dire sans doute les blessures passées mais aussi qu' «un éditeur, c'est un enfant qui n'a pas grandi»Editeur fait suite à un précédent  documentaire autobiographique réalisé en 2009 par Paul Otchakovsky-Laurens (Sablé-sur-Sarthe, Sarthe), qui avait été aussi projeté aux Correspondances de Manosque.

 

Editeur (1) sortira en novembre à Paris. Des projections en province sont ensuite annoncées, à Lyon, Grenoble et Toulouse. C'est peu dire qu'on le recommandera aussi à tous les jeunes gens attirés par un métier qui fascine toujours.

 

 

(1) Productions Les films du rat, la Huit, Pio & Co, 84 mn.

 

 

Source : Livres Hebdo