Groupe Gallimard
 
  Accueil > Actualités > Prix Littéraires
Prix Littéraires
Prix Wellcome du livre médical 2017
26/04/2017
 
Réparer les vivants est la première traduction récompensée par le prix britannique doté de 35 300 euros.
 

 

 

                                                

 

 

Le roman de Maylis de Kerangal Réparer les vivants, ("Mend the living", en anglais), a reçu lundi 24 avril le Prix Wellcome, qui récompense chaque année un livre publié en Grande-Bretagne dont le thème touche à la médecine, la santé ou la maladie. Le prix est ouvert aussi bien aux essais qu'aux fictions dans tous les domaines, de la romance à la science-fiction ou au roman policier.
 


Réparer les vivants, qui a reçu en France, où il a été publié en 2014 par Verticales et repris en 2015 chez Folio, de nombreux prix, dont le Grand Prix RTL-Lire 2014, a été traduit en anglais par la Canadienne Jessica Moore chez MacLehose Press. C'est la première traduction de roman à recevoir ce prix doté de 30 000 livres sterling (soit 35 300 euros).
 

Le jury indique avoir particulièrement apprécié "le très beau style de Maylis de Kerangal dans l'exploration de la complexité émotionnelle, physique et pratique du don d'organes, donnant à voir la fragilité et la fluidité de la vie." Il était cette année composé de l'auteur Val McDermid (président), de Simon Baron-Cohen, professeur de psychopathologie développementale à l'Université de Cambridge, de Gemma Cairney, productrice à la BBC et auteure, de Tim Lewens, professeur de philosophie des sciences à l'université de Cambridge, et de Di Speirs, éditeur pour la BBC.
 


Le roman décrit, sur 24 heures, les étapes de la greffe de cœur de Simon Limbeau, depuis un terrible accident de la circulation, jusqu'au moment où il commence à battre dans le corps de quelqu'un d'autre. 
 

La collection Wellcome est un musée londonien fondé en 2007, qui se présente comme une "destination gratuite pour les incurables curieux", et qui est consacré à l'exploration des liens entre la médecine, la vie et l'art.

 

 

Source : Livre Hebdo