Groupe Gallimard
 
  Accueil > Actualités > Prix Littéraires
Prix Littéraires
Prix Médicis 2017
09/11/2017
 
Finaliste malheureux du prix Goncourt, Yannick Haenel a été récompensé par le prix Médicis, jeudi 9 novembre, pour son roman Tiens ferme ta couronne (Gallimard).
 

 

 
 
Le jury du prix Médicis a couronné, jeudi 9 novembre au restaurant La Méditerranée, l'auteur Yannick Haenel.
 
 


Tiens ferme ta couronne, de Yannick Haenel, publié en août dernier chez Gallimard dans la collection "L'infini", a reçu le prix Médicis dans la catégorie roman français au 4ème tour par 5 voix contre 1 pour François-Henri Désérable avec Un certain M. Pikielny, également paru chez Gallimard.
 
 


Venu recevoir son prix, Yannick Haenel a dédié son prix à sa "grande amie" Anne Wiazemsky, ancienne jurée du Médicis qui est décédée en octobre dernier à 70 ans des suites d'un cancer. "Comme mon livre porte les noces entre le cinéma et la littérature, s'il y a bien quelqu'un qui l'a incarné merveilleusement c'est elle, c'est Anne Wiazemsky", a-t-il déclaré.
 
 

 
Finaliste du Goncourt et du Grand prix du roman de l'Académie française, le roman relate l’histoire d’un homme, auteur d’un scénario sur la vie d'Herman Melville dont aucun producteur ne veut, qui rencontre à New York le célèbre cinéaste Michael Cimino, réalisateur du Voyage au bout de l'enfer et de La porte du paradis. S'ensuit une série d'aventures rocambolesques au cours desquelles il croise la route d'Isabelle Huppert, d'un dalmatien nommé Sabbat, d'un voisin démoniaque et d’un agressif maître d’hôtel sosie d’Emmanuel Macron.
 
 

 
Tiens ferme ta couronne est un roman "polyphonique, complexe et curieusement joyeux", selon Olivier Mony, dans son avant-critique publiée le 19 mai dans Livres Hebdo n°1130.
 
 
 
Cofondateur de la revue littéraire Ligne de risque et chroniqueur pour le magazine de littérature et de cinéma Transfuge et à Charlie Hebdo, Yannick Haenel est l’auteur de dix ouvrages dont sept romans. Il a été récompensé par le prix Décembre 2007 pour Cercle (Gallimard), et par le prix du roman Fnac et par le prix Interallié, en 2009, pour Jan Karski (Gallimard).
 
 
 
 

 

  

   Tiens ferme ta couronne de Yannick Haenel (Gallimard)

 

 

   

 

Source : Livres Hebdo